Stages et missions de volontariat en Kinésithérapie

Stages et missions de volontariat en Kinésithérapie avec ANVD TOGO

Les missions de volontariat et stages en kinésithérapie et ergothérapie de l’ANVD Togo sont accessibles à tous, à partir de 16 ans. Lycéens, étudiants, jeunes diplômés ou praticiens peuvent rejoindre des structures locales diverses pour venir apprendre et échanger des compétences.

Les partenaires locaux varient entre cliniques, hôpitaux, dispensaires, centre de rééducation pour personnes atteintes de handicaps, centres de grands brûlés, maisons de retraite, etc.… Au sein de ces structures, vos tuteurs savent comment mettre en valeur vos expériences et votre motivation pour une mission humanitaire riche en échanges et bénéfique à tous.

Un moyen unique de comprendre les enjeux médicaux des centres de rééducation. Nos programmes de kinésithérapie ou d'ergothérapie vous permettront d'aider des enfants et des adultes handicapés à retrouver une vie plus proche de l'ordinaire.

La rééducation est très importante, et indépendamment du fait que vous ayez de l'expérience, vous pourrez travailler aux côtés de kinésithérapeutes et éducateurs expérimentés dans :

 

-un centre pour enfants handicapés

 -une association d'aide aux victimes du sida et de la tuberculose,

 -le département de kinésithérapie d'un grand hôpital au Togo dénommé CNAO (Centre National d’Appareillage et d’Orthopédique)

Ces missions peuvent être réalisées dans le cadre d’un stage conventionné.

Vous serez suivi par un tuteur qui vous guidera dans votre apprentissage et auprès des patients, en observation et pratique.

Cette expérience en kinésithérapie humanitaire est individualisée en fonction de votre niveau d’études et de votre implication et prises d’initiatives. Chaque volontaire aura différentes opportunités de découvrir des pathologies rares et d’apprendre auprès de professionnels locaux.

 

- La kinésithérapie comme moyen de réintégration sociale :

 

Dans la plupart de nos pays d’action, en voie de développement ou émergents, le handicap est encore tabou.

 

Peu de familles acceptent que l’un des leurs soit atteint de handicap mental ou physique. Il en résulte un isolement social évident et une très mauvaise adaptation des infrastructures pour ces personnes exclues. Les pathologies s’aggravent donc plus rapidement et l’intervention de professionnel est alors nécessaire.

 L’aide de volontaires ergothérapeutes et kinésithérapeutes motivés apporte une dimension intéressante aux structures locales.

 Vous permettez aux familles et éducateurs locaux de relativiser sur la situation individuelle des patients. Votre soutien dans l’insertion sociale et dans l’adaptation pratique de l’environnement de vos patients a un impact sur le moyen et long terme.

NB : Les stages commencent généralement par une période d’observation des méthodes locales, et vont, selon l’implication et les compétences de chaque stagiaire, évoluer dans la pratique et la mise en place d’ateliers ou autres méthodes de transmission de connaissances. Vous aurez ainsi l’opportunité de découvrir des pratiques locales du pays dans votre domaine d’intérêt.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×